Cellulite

Les informations sur la hernie inguinale peuvent intéresser vos ami(e)s

Partagez le site pour qu'eux aussi puissent en profiter !

(131 votes, moyenne 3.97 sur 5)
HERNIE INGUINALE - Causes, Traitement, Descriptions, Opérations, Symptômes. Informations, Descriptions, Résultats, Témoignages. Définition, facteurs de risque, complications, diagnostiquer une hernie inguinale, médicaments et traitement, prévention. FORUM3.97 sur 50 basé sur 131 votants.


HERNIE INGUINALE

Causes, Traitement, Descriptions, Opérations, Symptômes
Informations, Descriptions, Résultats, Témoignages

 

 

Définition d'une hernie inguinale

Une hernie inguinale apparait lorsqu'un tissu mou (le plus souvent, une partie de l'intestin) fait une saillie à travers un point faible ou une déchirure de la paroi abdominale inférieure. Le renflement qui en résulte peut être douloureux, en particulier lorsque l'individu souffrant d'une hernie inguinale, tousse, se penche ou soulève un objet lourd.

Une hernie inguinale n'est pas spécialement dangereuse lorsqu'elle est maitrisée. Mais une hernie inguinale ne s'améliore pas et ne disparait jamais non plus d'elle-même.

Une hernie inguinale peut toutefois conduire à des complications potentiellement mortelles. C'est pour cette raison qu'un médecin pourra être susceptible de recommander une intervention chirurgicale pour traiter une hernie inguinale douloureuse ou qui tend à s'agrandir.

Symptômes d'une hernie inguinale

Certaines hernies inguinales ne provoquent pas de symptômes spécifiques et sont parfois découvertes par hasard, lors d'un simple examen de routine. Mais dans d'autres cas, le plus souvent d'ailleurs, le patient ressentira le renflement créé par la saillie de l'intestin dans la paroi abdominale.

Voici quelques signes et symptômes d'une hernie inguinale :

  • Un renflement de chaque côté de votre os pubien
  • Une sensation de brûlure, de gargouillement ou de douleurs au niveau de ce renflement
  • Une douleur ou un malaise dans l'aine, surtout en position penchée, en toussant ou en soulevant un poids
  • Une sensation de lourdeur et/ou de glissement au niveau de l'aine
  • Une faiblesse ou une sensation de pression au niveau de l'aine
  • Parfois, chez l'homme uniquement, une douleur et une enflure du scrotum autour des testicules lorsque la saillie de l'intestin descend dans le scrotum.

Les signes et symptômes chez les enfants : Les hernies inguinales chez les nouveaux nés et chez les enfants résultent d'une faiblesse de la paroi abdominale qui est présente dès la naissance. Parfois, la hernie inguinale peut être visible quand un enfant pleure, lorsqu'il tousse ou encore en forçant lorsqu'il va à la selle.

 

Consultez un médecin si vous avez une bosse douloureuse ou sensible dans la zone de chaque côté de l'os pubien. Le renflement est susceptible d'être plus visible lorsque vous êtes debout.

Si le patient n'est pas en mesure de pousser la hernie inguinale à l'intérieur du corps, c'est que cette hernie inguinale est prise au piège dans la paroi abdominale. Il s'agit ici d'un cas d'urgence, voire d'extrême urgence et il est nécessaire de se rendre aux urgences les plus proches, sans tarder. A noter que cette condition peut être accompagnée de nausées, de vomissements, de fièvre, d'une accélération du rythme cardiaque, de douleurs soudaines s'intensifiant rapidement avec un renflement de la hernie inguinale qui devient rouge, violet ou noir.

 

Causes d'une hernie inguinale

Certaines hernies inguinales n'ont pas de cause apparente. Mais beaucoup de hernies inguinales se produisent en raison de :

  • Une augmentation de la pression dans l'abdomen
  • Une faiblesse à un endroit de la paroi abdominale
  • La combinaison d'une pression accrue à l'intérieur de l'abdomen et d'une faiblesse de la paroi abdominale
  • Un effort lors des selles
  • Le fait de lever des charges lourdes
  • Du liquide dans l'abdomen
  • Lors d'une grossesse
  • L'excès de poids ou surpoids
  • Une toux chronique
  • Des éternuements
  • Etc.

Chez beaucoup de patients atteints de hernie inguinale, la faiblesse de la paroi abdominale est présente dès la naissance. D'autres types de hernies inguinales se développent lorsque les muscles s'affaiblissent ou se détériorent en raison de facteurs tels que le vieillissement, une activité physique intense ou encore une toux liée au tabagisme.

Notons enfin que les hommes sont en règle générale, davantage susceptibles d'être atteints d'une hernie inguinale.

Facteurs de risque d'une hernie inguinale

Voici quelques facteurs de risque de développer une hernie inguinale :

  • Être de sexe masculin : Un homme est davantage susceptible de développer une hernie inguinale qu'une femme. Par ailleurs, la grande majorité des nouveau-nés et des enfants ayant des hernies inguinales sont des garçons.
  • Les antécédents familiaux : Le risque d'avoir une hernie inguinale est plus important si vous avez un proche parent qui a une hernie inguinale.
  • Certaines maladies : Certaines maladies provocant des lésions pulmonaires et une toux chronique favorisent le développement d'une hernie inguinale.
  • La toux chronique : Les toux chroniques liées à certaines maladies ou au fait de fumer, favorisent l'apparition d'une hernie inguinale.
  • Constipation chronique : Une constipation chronique conduit à réaliser des efforts pour aller à la selle et est une des causes fréquentes d'apparition d'une hernie inguinale.
  • Le surpoids : Le surpoids fait qu'une pression supplémentaire est exercée sur votre abdomen et favorise ainsi la hernie inguinale.
  • La grossesse : Pour une femme, le fait d'être enceinte affaiblit les muscles abdominaux et engendre une pression accrue à l'intérieur de l'abdomen.
  • Une naissance prématurée : Les nourrissons qui sont nés plus tôt que la normale sont plus susceptibles d'avoir des hernies inguinales.
  • Certaines professions : Avoir un travail qui exige de rester debout pendant de longues périodes, augmente le risque de développer une hernie inguinale.

 

 

Complications d'une hernie inguinale

Les complications d'une hernie inguinale comprennent :

  • La pression sur les tissus environnants : La plupart des hernies inguinales grandissent au fil du temps si elles ne sont pas réparées chirurgicalement. Les grosses hernies inguinales peuvent ainsi exercer une pression sur les tissus environnants et, chez les hommes, s'étendre dans le scrotum, causant de la douleur et une enflure.
  • Une hernie "coincée" : Cette complication d'une hernie inguinale se produit quand une boucle de l'intestin se retrouve piégée dans le point faible de la paroi abdominale. Cela peut gêner l'intestin, entraînant des douleurs sévères, des nausées, des vomissements, etc.
  • Une hernie étranglée : Lorsqu'une partie de l'intestin est pris au piège dans la paroi abdominale (hernie), le flux sanguin vers cette portion de l'intestin peut être diminuée. Cette condition est appelée strangulation et elle peut conduire à la mort des tissus intestinaux touchées. Une hernie étranglée nécessite une intervention chirurgicale immédiate.

Diagnostiquer une hernie inguinale

Un examen physique est nécessaire pour diagnostiquer une hernie inguinale.

Le médecin est alors susceptible de poser des questions sur les signes et symptômes que ressent le patient, puis vérifiera la présence d'un renflement dans la région de l'aine, en mettant le patient debout et en lui demandant de tousser.

 

Médicaments et traitement d'une hernie inguinale

Si la hernie inguinale est petite et n'incommode le patient, le médecin pourra recommander de ne pas intervenir chirurgicalement. Mais les hernies inguinales qui s'agrandissent ou qui deviennent douloureuses nécessiteront une intervention chirurgicale afin de soulager la douleur et de prévenir d'éventuelles complications.

On note qu'il existe deux grands types d'opérations de hernie inguinale :

  • Herniorraphie : Lors de cette intervention, le chirurgien réalise une incision dans l'aine et pousse l'intestin de nouveau dans l'abdomen du patient. Le point faible de l'abdomen est également renforcé et soutenu avec une maille synthétique, une procédure appelée hernioplastie. Après l'opération, le patient sera encouragé à se déplacer dès que possible, mais il peut nécessiter une période de quatre à six semaines avant que le patient soit en mesure de reprendre la totalité de ses activités normales.
  • La laparoscopie : En chirurgie laparoscopique, le chirurgien utilise plusieurs petites incisions plutôt qu'une seule grande. Un tube en fibre optique avec une petite caméra est insérée dans l'abdomen par une incision et les instruments miniatures sont insérés à travers les autres incisions. Le chirurgien effectue ensuite l'opération en utilisant la caméra vidéo comme un guide.

    • Avantages de la laparoscopie : Moins d'inconfort que la herniorraphie et la cicatrisation comme le retour aux activités normales est plus rapide. Ce type d'intervention est un bon choix pour les personnes dont les hernies inguinales se reproduisent après une première chirurgie par laparoscopie mais aussi pour les patients qui ont développé des hernies inguinales des deux côtés du corps (hernies inguinales bilatérales).

    • Inconvénients de la laparoscopie : Un risque accru de complications et de récidive après la chirurgie. Ces risques sont toutefois réduits si la procédure est effectuée par un chirurgien possédant une vaste expérience dans ce genre de réparations.

    A noter qu'un patient ne pourra pas prétendre à une opération par laparoscopie si la hernie inguinale est très grande ou si l'intestin est poussé vers le bas dans le scrotum ou encore si le patient a auparavant subi une intervention chirurgicale pelvienne, comme une prostatectomie.

Prévention d'une hernie inguinale

Il est impossible d'empêcher une malformation congénitale conduisant à l'apparition d'une hernie inguinale. Mais il existe quelques conseils à suivre permettant de réduire la pression sur les muscles abdominaux et sur les tissus d'un individu susceptible de développer une hernie inguinale ou ayant déjà développé une hernie inguinale :

  • Maintenir un poids santé : Etre en surpoids est un facteur négatif pour les personnes atteintes d'une hernie inguinale ou susceptible de développer une hernie inguinale.
  • Préférer la consommation d'aliments riches en fibres : Les fruits et les légumes frais ainsi que les grains entiers sont non seulement bons pour la santé mais permettent également de prévenir tout risque de constipation et de tension abdominale.
  • Eviter de soulever des objets lourds
  • Arrêter de fumer : Fumer entraine, à terme, l'apparition de la toux qui est un facteur favorisant l'apparition des hernies inguinales.
  • Etc.

Les informations données sur ce site ne sauraient engager l’auteur et ne sont données qu’à titre informatif. Aussi, consultez un professionnel de la santé pour toute question concernant une hernie inguinale.


Forum et Témoignages

Nous vous proposons de laisser vos commentaires et conseils sur la hernie inguinale ci-dessous.

Cette page vous a interessé ? Vous pouvez la partager grâce aux boutons ci-dessous.

 

Commentaires  

 
0 #206 cool n 26-08-2014 12:04
bonjour
jai été operé d une hernie inguinale bilaterale depuis le 12 novembre 2013;mais aujourd hui j ai peur d etre operé a nouveau car je ressens encore des douleurs souvent au testicule droit et souvent des picoitement au pubis j en suis vraiment inquiet...MERCI
Citer
 
 
0 #205 François 30-07-2014 04:09
Bonjour,
Une semaine après l'opération pour une hernie inguinale bilatérale je ne suis toujours pas allé à la selle. cela m'inquiète beaucoup. Il y a t-il des témoignages par rapport à cela ?
Citer
 
 
0 #204 Dembele 22-07-2014 13:31
[quote name="hassan"]
Je dois me faire opérer aussi Hassan aussi du hernie?
Peut tu me donne le nom de ton médecin.
Citer
 
 
+2 #203 benoit 11-07-2014 09:31
Bonjour,

Opéré 5 fois d'une hernie inguinale droite en 10 ans j'ai a ce jour une nouvelle récidive et suis totalement désespéré. Aucun chirurgien (3 en l’occurrence) et aucune technique n'a fonctionné à ce jour.
J'ai apparemment une faiblesse de la paroi abdominale mais je trouve incroyable qu'il n'y ait pas de solutions.
Pouvez vous m'aider
Citer
 
 
-1 #202 mat 24-06-2014 03:35
Bonjour opéré d une hernie gauche en 2009 technique shouldice ( ouvert et recousu). Récidive gauche et hernie droite un ans apres. Re-opere cette fois ci en celyoscopie. Donc deuxieme operation en bilateral avec greffe de plaque. Aujourd hui (deux ans apres) et ce depuis quelque mois deja avant la 2 operation, ma cicatrice "sous cutanée" gonfle de maniere constante et redegonfle. Parfois c est tres douloureux. Rien au scanner, rien a l echo...ca n inquiete pas le chirurgien qui a plutot l air de s assurer que je ne lui cherche pas des poux. Mon medecin traitant a l air dépassé. Que faire...
Citer
 
 
+1 #201 Zaz 13-06-2014 14:14
Bjr, je suis enceinte de 6 mois et jeune hernie vient d'apparaître suite à une grosse bronchite ... Que faire avant l'accouchement? Y a t'il un risque que cela s'accentue l'or de "la poussée'??? Merc
Citer
 
 
+1 #200 Marcel grenier 12-06-2014 21:47
Moi j'ai eu une opération le 23 janvier 2014 hernie inguinale droite
Et depuis c'est toujours douloureux quand je reste debout trop longtemps et toujours très sensible au toucher au niveau de la plaie et de la testicule droite le médecin qui m'a opéré a 85 ans assis j'ai toujours une drôle de sensation comme une bulle qui se promène derrière la plaie mais mon médecin est malade depuis le mois avril et la on me dit de me trouver un autre chirurgien
Citer
 
 
-2 #199 Soso 11-06-2014 18:15
Bonsoir
M'étant faite opéré étant petite d'une hernie inguinale droit oblique externe j'ai actuellement 18 ans , je voulais savoir si cela causera problème pour avoir des enfants?
Cordialement
Citer
 
 
0 #198 denis 05-06-2014 14:31
je me suis fait operer y a plus dun an , et moi aussi ma cicatrice avait rougis , et sa passe avec le temps
Citer
 
 
0 #197 sylvie 02-06-2014 11:36
bjr je me suis fais opérée ya 15 jours......l'opération c'est très passée....le lendemain je marchais gentillement. Depuis je récupère......mais là la cicatrice me titille / a rougit.....dois je m'inquiéter? ma peur est que ca se reouvre.
Citer
 
 
+1 #196 hassan 31-05-2014 20:58
Bonjour, je me suis fait opéré il y'a 10 jours d'une hernie inguinale indirect droite par coeloscopie(TEP ) sans ouvrir le péritoine c'est pointue comme technique mais pratiquement sans douleurs post opératoires hormis les premiers jours lors de mouvements brusque, je tiens a préciser pour les futurs opérés qu'il se renseignent bien sur le chirurgien il doit être spécialisé dans la chirurgie abdominale avec une large expérience en coeloscopie moi je n'ai eu aucune douleur après ni bleu ni gonflement, je me suis fais opéré le matin 8h et à 16h j'étais chez moi entrain de jouer avec ma fille de 2 ans. Bonne chance a tous
Citer
 
 
-4 #195 olivier 30-05-2014 14:28
bonjour moi j'ai ete opéré d'une hernie etrangle en1990 et j'ai eu une seconde operation après une déchirue qui a foire et la partie c'est enfle et du pure sort souvent sa m'indispose. en tout cas je voudrais éviter une troisième intervention chirurgicale parce que j'ai peur pour cette partie la.que faire.
Citer
 
 
+8 #194 cricri 27-04-2014 12:24
je voudrais savoir combien de temps est-on hospitalisé pour l'opération d'une hernie inguinale ?
Citer
 
 
+7 #193 Kouame Jean 14-04-2014 13:33
Je viens d'apprendre que j'ai 2 pointes d'hernie et que je dois suivre une opération et une pose de prethèses. Je vous de demande de me donner des conseills car j'ai peur.
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir